Blog #JDR

JDR : Scarlet Heroes et Red Tide #RPGaDay2020

RPGaDay est un de ces “challenges” à la c** qui apparaissent tous les mois d’août sur les réseaux sociaux : le but est simple, parler d’un JDR sur table tous les jours pendant un mois.

Vu le nombre incalculable de systèmes de JDR indépendants qui sortent chaque mois et dont personne ne parle (et que personne n’achète, d’ailleurs), c’est plutôt une bonne initiative, dont je vais contribuer plutôt à la hauteur d’un article par an que par jour.

Présentation

Kevin Crawford, qui est derrière l’entreprise Sin Nomine Publishing, est un créateur indépendant de jeu de rôle du table. Sa spécialité : les jeux bac à sable (un mode de jeu ou les joueurs choisissent et construisent le scénario avec le MJ, et donc il y a + de liberté pour les joueurs, et d’improvisations pour le MJ) et  OSR (Old-School Revival, c’est à dire des systèmes de jeu rétro, même si 99% du temps il s’agit juste de rétro-clones des premières versions de D&D).

Il s’est très vite imposé comme le maître en la matière, et un des rares indépendants qui arrivent a vivre du jeu de rôle, grâce a la qualité de ces ouvrages : simples, clairs, concis, ludiques.

Après avoir publié un “kit d’initiation” gratuit baptisé Scarlet Heroes Quickstart, le projet pour en faire un jeu complet a été financé avec du crowfunding, et a dynaimté les plafonds, car il répondait a une  vrai demande : pouvoir jouer du Donjon & Dragon à l’ancienne en étant en effectifs réduits : c’est à dire entre 1 et 3 personnes (Maître de Jeu inclus).

En effet, D&D étant un système basé sur les classes, difficile d’aller loin sans jouer avec une table d’au moins 4 personnes ; les joueurs ne seront pas assez complémentaires.

Scarlet Heroes propose donc des adaptations simples des règles de D&D permettant de pallier a cela (à commencer par une limitation a 4 classes ; présente aussi un univers original et inspirant ; explique comment convertir n’importe quelle supplément de D&D pour le système de Scarlet ;  et contient aussi des aides de jeu pour jouer tout seul et générer du contenu aléatoire.

Les parties de JDR en mode “bac à sable” sont très satisfaisantes pour les joueurs, car ils n’ont pas l’impression d’être juste des spectateurs d’une histoire qui avance sur des rails. Ils rencontrent plusieurs personnages qui les mettent sur plusieurs pistes d’aventures, ils choisissent et moi j’improvise. Ce mode de jeu donne lieu a des parties extrêmement divertissantes pour tout le monde.
Lire la suite