Which operating system to choose for a web developer workstation ?

I noticed that on most PHP-based projects i worked, Debian was the distro used on most of the customers servers. CentOS went down at second place during the decade, and now that Red Hat voluntarily killed it by turning it into a “development version of RHEL” and even ending prematurely its LTS support, I bet Debian will be even more dominant !

To answer the question asked in the title, the best OS (operating system) for a web developer workstation is an operating system that is as close as possible to that of the server !

Why ? Same package manager, and you can try / test the command line because doing it on servers. In addition, allow developers to better understand the functioning of their servers and the structure of their files …

But what if you are working for several projects and clients with different systems?

Read more

LDVELH : j’ai fait un 1 “Défis Fantastiques” chaque mois pendant 3 ans, et voici mes préférés !

Je ne vais pas présenter cette série de Livres Dont Vous Êtes le Héros car si vous ne les connaissez pas déjà, je suis à peu près sûr que cet article ne vous intéressera pas.

Je ne parlerais pas non plus de la baisse constante de qualité aux travers les éditions française : la 1ère édition, pourtant loin d’être parfaite (par exemple, les très nombreuses illustrations manquantes sur chaque livre par rapport à la VO, ou la reliure pas optimale), reste à ce jour de loin la meilleure à presque tous les niveaux : couverture, illustrations, qualité de papier et d’impression, format pratique… Gallimard tente de séduire les enfants et leurs parents avec ces nouvelles éditions, mais ils se trompent clairement d’audience.
Bien sûr certains livres contiennent quelques erreurs de traductions, mais 4 éditions plus tard, la plupart de ces erreurs sont toujours  là! Donc dans tous les cas, il faut lire un errata sur le net avant d’attaquer un bouquin.

Bref, voici mes 20 Défis Fantastiques préférés, par paquet de 10, car il a tellement d’auteurs différents, de styles, d’univers, d’époques dans cette série de livres « patchwork » ; que les numéroter de 1 à 20 est un peu absurde ; ils sont difficiles à comparer entre eux.

Il faut savoir qu’il y en a, en tout, traduit en français, une bonne soixante  et que je n’ai lu que la “meilleure” moitié, déterminée préalablement en fonction des avis globaux d’internautes.

Lire la suite

Quelles Bandes Dessinées lire pour flipper du COVID-19 ?

Les restrictions du COVID ayant réduit mes activités culturelles et sociales quasiment à néant, j’ai commencé de relire mes vieux livres, BDs, mangas et comics, histoire de pas passer mon temps libre devant un écran.

Et là, je me suis aperçu que, déjà, j’ai beaucoup trop de trucs post-apocalyptiques morbides dans ma collection, mais aussi qu’une bonne partie d’entre eux ont choisir comme “déclencheur apocalyptique”, un virus.

J’ai trouvé ça follement d’actualité, mais ça m’as aussi amusé de voir que ces scénarios-catastrophes ont été traités avec énormément de justesse et de réalisme.

J’ai donc envie de vous présenter et vous donner mon avis sur 3 BDs de styles différents (francobelge, manga, comics) qui ont pour thème principal la pandémie mondiale et le monde d’après.

Voir ma sélection

JDR sur Table : Scarlet Heroes et le cadre Red Tide/Marée Rouge #RPGaDay2020

RPGaDay est un de ces “challenges” à la c** qui apparaissent tous les mois d’août sur les réseaux sociaux : le but est simple, parler d’un JDR sur table tous les jours pendant un mois.

Vu le nombre incalculable de systèmes de JDR indépendants qui sortent chaque mois et dont personne ne parle (et que personne n’achète, d’ailleurs), c’est plutôt une bonne initiative, dont je vais contribuer plutôt à la hauteur d’un article par an que par jour.

Lire la suite, si vous savez ce qu’est un Jeu de Rôle sur table

Le Mythe de Cthulhu : les nouvelles de Lovecraft

Le mythe de Cthulhu, c’est quoi ?

C’est une série de nouvelles écrites par H.P. Lovecraft (puis, à sa mort, continué par d’autres auteurs, sous l’impulsion de son contemporain August Derleth) concernant son thème narratif le plus populaire : les Grands Anciens.

Je ne vais pas vous en dévoiler trop sur ces grands anciens, car le mystère est une part importante de ces courtes nouvelles d’horreurs particulièrement malaisantes, écrites vers à la fin de sa carrière. Les thèmes récurrents sont l’incompréhensible, la destruction, la cosmologie et la folie.

Lire la suite

Apprendre à utiliser les flexbox CSS (presque) en s’amusant

Un tutorial bien fichu qui fera enfin comprendre comment fonctionne les propriétés CSS de placement flex

http://flexboxfroggy.com/“>Voir le site : Flexbox Froggy

C’est mon prénonyme Thomas Park qui a eu l’idée de faire une appli web bien sympa, ou il faut placer correctement des grenouilles sur des nénuphars en éditant une propriété CSS et on voit en live le résultat. La dernière étape (24 !) est la seule un peu ardue, autant dire que la progression est plutot sympa, et le fait de répéter pas mal de fois les mêmes commandes aident a mémoriser les propriétés.

Have fun !

An alternative of Hungarian notation applied to PHP

For some cases, by example when you works on webservices or an ETL, you can be a little lost between all the variables you use, specifically arrays.
I developed a derivative of the Hungarian notation to prefix my variables and find myself there. This notation can be applied in php, but also to any other languages, especially non-typed.
There is the prefixing I use with PHP variables in that specific cases, depending on their type and design :

Scalar types prefix

  • $is, $b : boolean
  • $s : string
  • $i : int (unsigned)
  • $n : natural (signed int)
  • $f : float
  • $fd : float round to 1 decimals
  • $fc : float round to 2 decimals
  • $fm : float round to 3 decimals
  • $m : mixed.

Non-scalar prefix types

  • $o : object
  • $r : resource (PHP-specific)

Array, can be, by design, a collection of elements, or a single element. For me an “element” is an object-like data, stored as an associative array. While a collection if an array of elements.
So I can distinguish 3 different types for arrays :

  • $e : (array) Element (or Entry, or Entity) ; associative array containing data about an element.
  • $c : (array) Incremented Collection ; an array with auto-incremented keys containing elements. Means that the array keys don’t identify an element, event if the order to process it can be important.
  • $a : (array) Associative collection ; an array with associative & manually-assigned keys (like “hashes” in Perl ) containing elements.

For collections, I usually also put the variable in plural (or simply suffix with an s). I suggest to combine collection prefixes with the other prefix showing the values each entry contains :

  • $ca : incremented-collection of Associative collection
  • $cm : incremented-collection of mixed elements
  • $ae : associative-collection of array elements
  • $as : associative-collection of string elements
  • $am : associative-collection of mixed elements (each entry can contain different things)
  • $cbo : increment-collection of boolean OR objects. So we have to test if the entry is an object before processing it.

Semantic types :

  • $u : unsafe type or value, need to be checked or sanitized for security reason.
  • Can be combined : ie $us for unsafe string, with possible code injection.
  • $zo : string of encoded object
  • $zj : string of encoded json
  • $zh : string of encoded html entities, ie: ‘"’
  • $ts : timestamp (signed int)
  • $d : date, format ‘Y-m-d’ (string)
  • $dt : datetime, format ‘Y-m-d H:i:s’ (string)

I personnally try to avoid to prefix private members / functions with underscores.

Retour en Haut

Pin It on Pinterest